Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La gare, un centre névralgique

C'est à la Compagnie des chemins de fer du Midi des frères Péreire, créée en 1852, que la gare de Puyoô doit son existence, rejoignant ainsi l'histoire du rail en France. En pleine fièvre des chemins de fer, la compagnie qui avait le vent en poupe s'est vue octroyer, outre la concession originelle de la ligne Bordeaux-Sète, celle de Bordeaux-Bayonne passant par Puyoô. En 1862, la gare de Puyoô voit le jour. D'abord rudimentaire et surtout destinée aux marchandises, la gare finira par s'ouvrir plus largement aux voyageurs, suivant en cela le développement du tourisme et notamment du thermalisme. La création en 1884 de la ligne Puyoô-Salies-Sauveterre-Saint-Palais (voir l'article sur le Centenaire) ne fait par ailleurs que corroborer cette évolution qui s'illustrera en 1920 avec la création de la halle des voyageurs. Depuis sa création par cette compagnie privée, nationalisée comme toutes les lignes de chemins de fer en 1945 et gérée par la SNCF, la gare de Puyoo allait constituer le centre névralgique du village.

 

L'histoire de la gare de Puyoô s'inscrit tout à la fois dans l'histoire des chemins de fer, dans l'histoire de l'industrie et das celle du tourisme.

Mémoire, elle se fait aussi le reflet de l'histoire de Puyoô dont elle a été non seulement le témoin mais aussi l'acteur de l'évolution socio-économique de la France.

14:54